RDC: 4 soldats et 13 miliciens tués dans des combats au bord du lac Albert

Par AFP

AFRICA RADIO

Quatre militaires congolais et treize miliciens sont morts lors de l'attaque jeudi d'une position de l'armée congolaise au bord du lac Albert par une milice locale active dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a appris l'AFP vendredi de source militaire.

"Dans cette attaque de notre position de Musekere (Ituri), les Forces armées de la RDC (FARDC) ont tué treize miliciens. Nous avons perdu quatre de nos militaires", a déclaré à l'AFP, le lieutenant-général Egide Ngoy, commandant de la force navale congolaise à Kasenyi (Ituri, nord-est).Selon l'officier, "les assaillants appartiennent à un groupe armé constitué des membres de la communauté Lendu".En 2018, des affrontements entre les milices des communautés hema (éleveurs) et lendu (agriculteurs) pour le contrôle des terres dans le territoire de Djugu avaient fait plus d'une centaine de morts, provoqué le déplacement de plus de 300.000 personnes à l'intérieur de la province ou vers l'Ouganda de l'autre côté du lac Albert.L'officier a affirmé par ailleurs que les forces loyalistes avaient récemment délogé ces miliciens de cette position qu'ils ont tenté sans succès de récupérer jeudi. "Nos hommes ont tenu et ont bouté les ennemis hors de Musekere", a indiqué le général Ngoy. Musekere est un village situé au bord du lac Albert dans le territoire de Djugu (Ituri).Depuis le début de l'année 2018, l'armée dénonce régulièrement des attaques des groupes armés locaux et étrangers ciblant ses positions dans le Nord-Kivu et l'Ituri.