Soudan: un étudiant condamné à mort finalement acquitté

Par AFP

AFRICA RADIO

Un tribunal soudanais a acquitté mardi un étudiant accusé d'avoir tué un policier lors de manifestations en 2016, après un premier procès lors duquel il avait été condamné à mort, selon l'ONG Amnesty International.

Asim Omer, étudiant à l'université de Khartoum, avait été arrêté en décembre 2016 et inculpé pour le meurtre d'un policier au cours d'affrontements ayant opposé en avril 2016 des centaines d'étudiants aux forces de sécurité sur le campus universitaire.Membre du Parti du Congrès populaire (PCP), actuellement membre de la coalition au pouvoir, il avait été condamné à mort en septembre 2017. Ce verdict avait suscité une manifestation d'étudiants devant le tribunal, dispersée avec des gaz lacrymogènes par la police.Une cour d'appel avait ordonné la tenue d'un nouveau procès, et mardi, le tribunal a cette fois acquitté l'étudiant, selon l'ONG Amnesty International et un communiqué du PCP.Amnesty International a salué ce verdict, appelant les autorités à mener une enquête au sujet d'allégations selon lesquelles Asim Omer aurait été "torturé en prison". "Bien qu'Asim a été acquitté, la justice ne sera entièrement rendue qu'une fois que les responsables de ces mauvais traitements auront rendu des comptes", a déclaré Joan Nyanyuki, directrice d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est et la Corne de l'Afrique.Le Soudan est en proie depuis le 19 décembre 2018 à une vague de contestation antigouvernementale, déclenchée par le triplement du prix du pain dans ce pays en plein marasme économique.