Nouveau sauvetage de plus de 70 migrants en Méditerranée

AFRICA RADIO

26 octobre 2022 à 7h51 par AFP

L'Ocean Viking, le navire humanitaire de SOS Méditerranée, a porté secours mardi à 73 migrants lors de deux sauvetages consécutifs dans les eaux internationales au large de la Libye, portant à 146 le nombre de rescapés à bord, a annoncé mercredi l'ONG.

Les équipes de l'ONG ont d'abord porté secours à 33 personnes, parmi lesquelles quatre mineurs (dont deux non accompagnés), qui étaient à bord "d'une embarcation en bois impropre à la navigation et surpeuplée", a indiqué dans un communiqué SOS Méditerranée, dont le siège se trouve à Marseille, dans le sud-est de la France. Peu de temps après, l'Ocean Viking a secouru 40 personnes (dont dix femmes, neuf mineurs non accompagnés et trois enfants de moins de quatre ans) à bord "d'une embarcation en fibre de verre à la dérive et qui prenait dangereusement de la gîte", a ajouté l'ONG. Ces deux nouveaux sauvetages, après deux précédentes opérations au cours du week-end, portent à 146 le nombre total de rescapés pris en charge à bord de l'Ocean Viking par les équipes de SOS Méditerranée et de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (IFRC). Depuis le début de l'année, 1.762 migrants ont disparu en Méditerranée, dont 1.295 en Méditerranée centrale, la route migratoire la plus dangereuse au monde, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). L'agence onusienne a estimé le nombre de morts et de disparus en 2021 à 2.062 en Méditerranée, dont 1.567 pour la seule Méditerranée centrale. Chaque année, des milliers de personnes fuyant conflits ou pauvreté tentent de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée à partir de la Libye, dont les côtes sont distantes de quelque 300 km de l'Italie. La nouvelle Première ministre italienne Giorgia Meloni, cheffe du parti post-fasciste Fratelli d'Italia, s'est engagée mardi à bloquer les arrivées de migrants en provenance d'Afrique, alors même que plus de 1.300 personnes se trouveraient actuellement en difficulté en Méditerranée selon l'ONG Alarm Phone. Son nouveau ministre de l'Intérieur, Matteo Piantedosi, a déclaré qu'il pourrait empêcher les navires des ONG, et les migrants secourus à leur bord, de se rendre en Italie, ce qui relancerait une politique controversée lancée en 2019 par Matteo Salvini, chef de la Ligue et vice-Premier ministre dans le gouvernement Meloni. jra/ol/swi/cco [object Object]

Voir aussi