Ouganda: trois lionnes retrouvées mortes, possible électrocution

AFRICA RADIO

26 avril 2022 à 20h21 par AFP

Trois lionnes ont été retrouvées mortes dans le parc national Queen Elizabeth après avoir été victimes d'une possible électrocution, a indiqué mardi un responsable de l'autorité de la faune sauvage.

Les trois lionnes ont été retrouvées près de la clôture d'un chalet privé dans le parc national Queen Elizabeth, très fréquenté par les touristes. "Même si les causes des morts restent à définir, nous soupçonnons qu'il s'agisse d'une électrocution", a dit à l'AFP Bashir Hangi, responsable de la communication de l'Autorité ougandaise de la faune sauvage. Une enquête de police a été ouverte et une autopsie sera conduite, a ajouté M. Hangi. Ce nouvel incident porte à neuf le nombre de lions retrouvés morts en un an dans le même parc national. Six autres lions, qui auraient été empoisonnés, sont mort en mars 2021. En 2018, 11 lions dont huit lionceaux sont morts empoisonnés, toujours dans le parc Queen Elizabeth. Et en mai 2010, cinq autres lions ont également été empoisonnés. Les enquêtes sur ces empoisonnements ont rarement pu identifier les auteurs et peu de poursuites ont abouti. Le parc ougandais abrite plus de 600 espèces d'oiseaux et une centaine de mammifères, dont des buffles, des léopards, des hyènes ou des éléphants. Il y a un peu plus de 250 lions au parc national Queen Elizabeth, selon le rapport de janvier de la Wildlife Conservation Society. Le tourisme en Ouganda représente presque 10% du PIB, selon les chiffres officiels.