Près de 4 millions de bouteilles de bières détruites dans le nord du Nigeria

AFRICA RADIO

10 février 2022 à 10h36 par AFP

Plus de 3,8 millions de bouteilles de bières ont été détruites par la police islamique de Kano, Etat du nord du Nigeria à majorité musulmane, où la vente et la consommation d'alcool sont interdites.

Ces derniers mois, la police religieuse, la Hisbah, a intensifié sa répression sur les drogues et l'alcool dans cet Etat où la loi islamique s'applique. Mercredi, des centaines de policiers de la Hisbah ont ainsi déchargé dans le village de Tudun Kalebawa 3.873.163 bouteilles d'alcool. Elles avaient été saisies ces derniers mois dans des camions en provenance du sud du pays, à majorité chrétienne, où la loi islamique ne s'applique pas. Des bulldozers ont ensuite réduit en tesson les bouteilles, sous les "Allahu Akbar" ("Dieu est le plus grand") lancés par la foule, dont de hauts responsables de la Hisbah et du gouvernement local. La police religieuse a finalement mis le feu aux débris et à l'alcool qui ont brûlé toute la nuit, ont rapporté des habitants du village. "Kano est un État où la loi islamique s'applique et la vente, la consommation et la possession de substances alcoolisées y sont interdites", a déclaré le chef de la Hisbah, Haruna Ibn Sina, lors de la cérémonie. "Les cargaisons de bière ont été détruites après avoir obtenu la décision de justice d'un tribunal", a-t-il précisé. Kano fait partie de la dizaine d'États du nord, majoritairement musulmans, à avoir réintroduit une version stricte de la loi islamique depuis le retour de la démocratie au Nigeria en 1999 après quinze ans de dictature militaire. La vente et la consommation d'alcool y sont interdites et ceux qui enfreignent la loi risquent 80 coups de fouet. En décembre, des affrontements ont éclaté entre des jeunes du quartier de Sabon Gari, à majorité chrétienne, et des policiers de la Hisbah qui tentaient de faire une descente dans les bars de la région.