Soudan: un manifestant tué deux jours avant l'anniversaire du putsch (médecins)

AFRICA RADIO

23 octobre 2022 à 18h21 par AFP

Un manifestant a été tué dimanche à Khartoum "d'une balle tirée" par les forces de sécurité, selon des médecins, alors que débute la mobilisation des anti-putsch qui doit culminer mardi, premier anniversaire du coup d'Etat du général Abdel Fattah al-Burhane.

Ce nouveau décès, le premier d'un manifestant depuis le 31 août, porte à 118 le nombre de protestataires tués en un an de répression, ajoute le syndicat de médecins qui recense les victimes depuis un an. Le 25 octobre 2021, le chef de l'armée limogeait les membres civils du gouvernement supposé mener le pays vers la démocratie après 30 ans de dictature d'Omar el-Béchir, démis par l'armée sous la pression de la rue en 2019. Depuis, presque chaque semaine, des Soudanais descendent dans la rue, bravant la répression. Les militants et les comités de résistance, ces groupements de quartier qui organisent les défilés, promettent une nouvelle démonstration de force dans la rue mardi pour le premier anniversaire du putsch. Vendredi déjà, ils sont parvenus à mobiliser des milliers de manifestants dans différentes villes du Soudan pour réclamer un retour des civils au pouvoir. Depuis un an, le pays, l'un des plus pauvres au monde, ne cesse de s'enfoncer plus avant dans la crise politique et économique. Aucune sortie de crise ne semble en vue malgré les médiations internationales qui tentent de faire s'asseoir à la même table de négociation civils et militaires. Quant à la situation économique, elle ne fait qu'empirer: entre inflation à trois chiffres et pénuries alimentaires, un tiers des 45 millions de Soudanais souffrent de la faim.