"Barkhane est une nouvelle forme de colonisation et nous renonçons à cela" (Aboubacar Sidiki Fomba)

Mali

29 mars 2022 à 14h07 par Lilianne Nyatcha /Africa Radio Paris

 Aboubacar Sidiki Fomba, Président du parti ADPM, membre du CNT et du collectif pour la refondation du Mali, (COREMA) à Bamako est l'invité de Lilianne Nyatcha.

Une trentaine de soldats maliens ont péri vendredi 4 mars dans une attaque terroriste à Mondoro dans la région de Mopti. Trente-trois autres militaires ont été blessés et plus de sept disparus. Pourquoi accusez vous la France d'être derrière cette attaque pourtant revendiquée par le JNIM?

Je crois que dire qu'on est en train d'accuser la France, ce n'est pas connaître les vraies vérités de la guerre au Mali. Tout le monde sait très bien que les propos de déstabilisation, tenus même par les responsables français notamment Jean-Yves Le Drian et Florence Parly, n'ont été cachés de personne. Et ce n'est pas une accusation, c'est des faits qui sont sur le territoire. La question qu'on se pose c'est qu'est-ce que la France fait encore à présent au Mali , après le communiqué du gouvernement. Qu'est-ce que la force Barkhane fait encore sur le territoire malien. Alors, ce n'est pas des accusations mais c'est des faits.

Quels sont donc les faits dont vous disposez et qui permettent aujourd'hui de dire que la France est derrière l'attaque de Mondoro?

Le premier fait c'est la complicité de la France et son silence sur la libération des terroristes par le président Bazoum. Sachant bien que c'est cette même France qui a interdit au Mali de négocier avec les terroristes. Comment elle peut se taire devant la libération des terroristes par le président nigérien ?. Deuxième chose, nous avons vu des blindés sur nos terrains après cette attaque et ces blindés sont des blindés que nous avons vus avec l'armée française au Nord . Troisième raison, nous avons bel et bien remarqué que les traducteurs, que l'armée française utilisait. Ces traducteurs ils avaient commencé à les utiliser pour leur manipulation contre le Mali et ces traducteurs le plus souvent ont refusé de regagner les gens qui prennent les armes contre le Mali. D'ailleurs c'est ce qui a poussé certains à aller vers le Niger

 

LN : Et donc Vous..

Dans certains réseaux, on a échangé des terroristes qui ont été pris là-bas. Ils ont avoué avoir été formés par les éléments de l'armée française pour la pause des mines. Et une autre raison s'est même passée hier tout près à Ménaka, lors de l'éclatement de l'obus. En général quand l'obus a éclaté, c'est après l'éclatement qu'il y a la sirène. Hier tout près à Ménaka on a entendu la sirène de l'armée française 10 à 20 minutes avant même que l'obus éclate. Au-delà, la technique des voitures piégées qui sont des pratiques des mercenaires syriens arabo-pakistanais ne sont pas d'actualité au Mali. C'est des éléments intervenus par rapport à leur relation et leur complicité. Autre raison, comment une armée française qui a été chassée du Mali se permet encore d'organiser des patrouilles sur le territoire ?.

 

Pour l'instant la force barkhane est toujours présente au Mali et d'après le porte-parole du chef d'état major des armées françaises , l'attaque de Mondoro vient du fait que le gouvernement de transition a interdit à la force française Barkhane d'opérer dans le centre du Mali. C'est bien le cas?

Non c'est pas ça, c'est parce que l'armée française veut nous faire croire que son absence a créé cette attaque. Cette armée française, sa présence est inutile. Depuis neuf ans, cette armée française est là, elle dit tuer des terroristes mais après l'armée malienne a tué les mêmes terroristes.

Mais est-ce qu'il est exact qu'on a interdit l'accès au centre du Mali, où se trouve Mondoro à l'armée française?

L'armée française n'a plus sa raison d'être sur le territoire malien

LN : Mais vous ne répondez pas à ma question Monsieur Fomba

On a pas besoin de l'armée française au centre, nous on a notre armée. On est bien en matière de puissance, on n'a plus besoin de cette force française là. On en a plus besoin. C'est pour cela même qu'ils sont derrière cette attaque pour prouver que parce qu' ils ne sont pas au Centre avec l'armée malienne. Parce qu' on a fait un communiqué déjà de retrait. C'est la raison pour laquelle ils commanditent ce genre de faits pour prouver encore leur présence. Ce que je vais vous dire, le terrorisme même au Mali, la cause c'est la France. C'est parce qu'ils ont attaqué la Libye et ils sont responsables de ce qui se passe au Mali. C'est ce qu'ils ne doivent pas oublier, que le JNIM réclame ou pas, ils vont tout le temps réclamer. Ce que je dis et qui est très sûr, l'armée française veut faire croire que sa présence sert à quelque chose au Mali.

Tout mettre sur le dos de la France n'est-il pas en réalité une stratégie pour vous, pour camoufler ou refuser de voir les insuffisances ou d'éventuelles difficultés que rencontreraient les FAMA dans la lutte contre les groupes terroristes au Mali?

Les FAMA n'ont pas de difficultés, l'armée française à travers la force barkhane était là pour trois objectifs : lutter contre le terrorisme, faire en sorte que les FAMA montent en puissance et protéger la population. Rien de ça n'a été fait. Les FAMA n'ont plus besoin de cette armée française . Nous sommes conscients qu'une guerre ne se finit pas comme ça. Pour gagner cette guerre nous voulons le retrait total de l'armée française du territoire malien. C'est ce qui a été demandé et ce n'est pas compliqué. La force Barkhane et la force européenne à travers Takouba, on veut leur retrait, elles n'ont servi à rien pendant 9 ans

Vous pensez qu'aujourd'hui les forces armées maliennes ( Fama)  ont la  capacité  de lutter seules contre les groupes terroristes au Mali ?

Les FAMA peuvent travailler avec tout le monde mais nous n'avons pas besoin d'une force d'occupation sur notre territoire pour gagner la guerre. Nous on doit se tuer pour notre pays on a pas besoin de l'armée française. C'est une nouvelle forme de colonisation et nous renonçons à cela.

Décryptage