Covid-19: La vaccination stagne en Afrique, le virus pourrait en profiter, selon l'OMS

AFRICA RADIO

20 octobre 2022 à 10h51 par AFP

La couverture vaccinale contre le Covid-19, déjà faible par rapport au reste du monde, stagne en Afrique, constate jeudi le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui craint que le virus n'en profite pour reprendre de la vigueur.

Au 16 octobre, seulement 24% de la population du continent a été entièrement vaccinée, contre 64% au niveau mondial, estime l'OMS-Afrique dans un communiqué diffusé à l'occasion de son briefing hebdomadaire. Trois pays (Maurice, Seychelles, Liberia) sur 54 ont atteint l'objectif fixé au niveau mondial par l'OMS à 70% de vaccinés, un pourcentage auquel le Rwanda est également sur le point d'accéder. Sur le continent, la couverture vaccinale a stagné ces deux derniers mois dans la moitié des pays (27), "tandis que le nombre de doses administrées chaque mois a baissé de plus de 50% entre juillet et septembre", constate l'OMS-Afrique. En septembre, 23 millions de doses de vaccins ont été utilisées, 18% de moins qu'en août, et 51% de moins qu'en juillet, quand 47 millions de doses avaient été administrées. Le nombre d'injections enregistrées le mois dernier représente environ le tiers du pic de 63 millions atteint en février 2022, selon le communiqué. L'OMS dit toutefois constater des signes d'amélioration en octobre, avec 22 millions de doses administrées à la date du 16 du mois en cours, soit 95% du nombre administré sur l'ensemble de septembre. "La fin de la pandémie de Covid-19 est à portée de main, mais tant que l'Afrique sera loin derrière le reste du monde pour atteindre une protection globale, il y aura une faille que le virus pourra exploiter dangereusement pour revenir en force", met en garde la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS. L'OMS rappelle que la difficulté d'obtenir des doses avait freiné la vaccination sur le continent africain en 2021, mais ajoute que ces problèmes sont maintenant "largement résolus". La priorité, selon l'OMS-Afrique, est de protéger les populations les plus vulnérables. Selon des données portant sur 31 pays, 40% des travailleurs de santé avaient été entièrement vaccinés en Afrique au 16 octobre. Au niveau mondial, l'OMS a annoncé mercredi à Genève maintenir son niveau d'alerte maximale dans la crise du Covid-19, mettant en garde contre une pandémie qui "nous a déjà surpris et pourrait très bien encore" le faire.