Covid-19: le Mozambique allège ses mesures sanitaires

AFRICA RADIO

20 avril 2022 à 15h36 par AFP

Le président du Mozambique Felipe Nyusi a annoncé mercredi la fin de l'état de "calamité publique", un ensemble de mesures prises en 2020 pour limiter la propagation du Covid-19.

"13,7 millions de Mozambicains disposent d'une couverture vaccinale complète contre le Covid-19", soit 90% du groupe ciblé par la vaccination, s'est félicité M. Nyusi dans un discours relayé par les médias gouvernementaux. Près de la moitié des 31 millions de Mozambicains sont ainsi complètement vaccinés, un pourcentage largement supérieur à la moyenne sur le continent africain, qui dépasse à peine les 15,8% selon l'Africa Centres for Disease Control and Prevention (CDC). Au total, 225.338 cas de Covid ont été recensés dans le pays, dont 2.201 décès. "Nous avons décidé de déclarer la fin de l'état de calamité publique", a déclaré le chef de l'Etat. Il a cité "l'évolution favorable de la pandémie dans les pays du continent africain" et "la nécessité de promouvoir un meilleur équilibre entre la santé et l'économie", parmi les motifs d'allègement de ces mesures. L'état de "calamité publique" avait été décrété en septembre 2020 en réponse à la flambée des cas de Covid-19 dans le pays. Ce régime avait été prolongé en février 2022 par un décret, qui avait cependant allégé le dispositif sanitaire et abrogé le couvre-feu en vigueur jusqu'alors. "La pandémie reste une menace dans certains pays du monde, nous avons donc décidé de maintenir certaines mesures de santé publique pour éviter une propagation incontrôlée", a ajouté M. Nyusi. Le port du masque reste ainsi obligatoire dans tous les lieux fermés, les transports collectifs et semi-collectifs, mais ne l'est plus dans les lieux ouverts. Les voyageurs qui entrent dans le pays doivent toujours présenter une preuve de vaccination ou un test négatif et les personnes positives au Covid-19 sont soumises à un isolement de sept jours au lieu de quinze jusqu'alors.