Côte d’Ivoire : la CEDEAO et l’Union Européenne initient un projet pour répondre à la cybercriminalité en Afrique de l’Ouest

29 septembre 2021 à 13h56 par Karidja Konaté

la CEDEAO et l’Union Européenne

En Côte d’Ivoire, la CEDEAO et l’Union Européenne initient un projet pour répondre à la cybercriminalité en Afrique de l’Ouest

Du 28 au 30 septembre 2021 à Abidjan, l’hôtel Noom sis au Plateau va abriter un symposium organisé par la CEDEAO sur la cybersécuté de la sous-région ouest-africaine. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce mardi avec des autorités ivoiriennes et de l’Union Européenne.

L’activité de trois jours s'inscrit dans le cadre du projet OCWAR-C (Crime organisé: réponse de l'Afrique de l'ouest sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité), initié par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), avec le soutien de l'Union européenne (UE).

En procédant à l'ouverture des travaux, le ministre ivoirien de l'Economie numérique, des Télécommunications et de l'Innovation, Roger Félix Adom a rappelé la mission dévolue à son département, énumérant "l'arsenal juridique et institutionnel" adopté par la Côte d’Ivoire depuis 2013 de même que les structures créées depuis 2011 dans cette optique.

Pour sa part, l'ambassadeur de l'UE en Côte d’Ivoire, Jobst von Kirchmann, a relevé l’importance de cette action de la CEDEAO dans la lutte contre la cybercriminalité sur l'espace ouest-africain.

La coordonnatrice de OCWAR-C, Rabiyatou Bah, a situé l'objectif du symposium. Ecoutons-la.

son CEDEAO et l’Union Européenne