Forum Investir en Afrique 2024

Gambie: l'UE et l'ONU s'engagent à soutenir le processus de transition

L'Union européenne a promis neuf millions d'euros pour soutenir le processus de transition en Gambie, dans le cadre d'un nouveau partenariat avec l'ONU et le gouvernement, a annoncé la présidence gambienne vendredi.

AFRICA RADIO

12 mai 2023 à 22h36 par AFP

Le gouvernement a endossé en 2022 les recommandations d'une commission qui s'est penchée pendant presque un an et demi sur les atrocités perpétrées sous l'ère du dictateur Yahya Jammeh: assassinats d'opposants, disparitions forcées, tortures, viols, détentions arbitraires, jusqu'à l'administration contrainte d'un traitement factice contre le sida. Le gouvernement a accepté de poursuivre 70 personnes, à commencer par M. Jammeh, satisfaisant les attentes de nombreuses victimes et de leurs proches. La commission a dénombré entre 240 et 250 personnes mortes entre les mains de l'Etat et de ses agents. Mais il avait souligné ne pas disposer de ressources financières suffisante pour mener à bien ce processus. Le partenariat a été dévoilé par le président gambien Adama Barrow, le chef de la délégation de l'UE en Gambie, Corrado Pampaloni, et des représentants du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), lors d'une conférence de donateurs. "Le gouvernement comprend l'importance de demander des comptes à tous les responsables de violations des droits de l'homme, ainsi que d'octroyer des réparations et un soutien aux victimes", a déclaré le président Barrow dans un discours. "Nous nous efforcerons sans relâche de faire en sorte que justice soit rendue et que les droits et la dignité des victimes soient respectés", a-t-il ajouté. La justice pour la multitude de crimes commis pendant les plus de 20 ans (1994-2017) où M. Jammeh a dirigé la Gambie d'une main de fer est l'un des gros dossiers sur le bureau d'Adama Barrow, qui lui a succédé à la tête du plus petit pays d'Afrique continentale à la faveur d'une victoire surprise à la présidentielle de 2016. M. Barrow a largement remporté un deuxième mandat en décembre 2021, lors d'une présidentielle constituant la première transition ouverte à la tête de cette ancienne colonie britannique depuis la dictature. M. Jammeh reste en exil en Guinée équatoriale, qui n'a pas de traité d'extradition avec la Gambie.