Forum Investir en Afrique 2024

L'ONU a besoin de 445 millions de dollars pour aider les 860.000 personnes qui pourraient fuir le Soudan d'ici octobre

L'ONU a estimé jeudi avoir besoin de 445 millions de dollars pour aider les 860.000 personnes qui pourraient fuir d'ici octobre les combats meurtriers au Soudan entre l'armée et les paramilitaires.

AFRICA RADIO

4 mai 2023 à 14h36 par AFP

Cet appel de fonds a été présenté dans la journée aux pays donateurs par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que l'Egypte et le Soudan du Sud devraient enregistrer le plus grand nombre d'arrivées. La réponse à la crise soudanaise nécessitera 445 millions de dollars (402 millions d'euros) jusqu'en octobre pour faire face à l'augmentation du nombre de personnes fuyant le Soudan, selon le HCR. Quelque 860.000 personnes, dont des Soudanais mais également de nombreux Sud-Soudanais retournant dans leur pays, pourraient quitter le Soudan ces prochains mois. Ce chiffre de 860.000 personnes est une projection préliminaire. Sur ce total, il y aurait 580.000 Soudanais, 235.000 réfugiés précédemment accueillis par le Soudan décidant de revenir dans leur pays d'origine, et 45.000 ressortissants d'autres pays. Le HCR avait déjà évoqué il y a quelques jours le chiffre de plus de 800.000 personnes, mais sans donner de détail ni de calendrier. Le plan présenté jeudi aux pays donateurs permettra de couvrir les besoins de ces personnes au Tchad, au Soudan du Sud, en Egypte, en Ethiopie et en République centrafricaine. "La situation humanitaire à l'intérieur et autour du Soudan est tragique - il y a des pénuries de nourriture, d'eau et de carburant, un accès limité aux transports, aux communications et à l'électricité, ainsi qu'une montée en flèche des prix des produits de base", a déclaré le Haut-Commissaire adjoint chargé des opérations du HCR, Raouf Mazou, dans un communiqué. "Le HCR et ses partenaires ont des équipes d'urgence sur place et aident les autorités avec un soutien technique, en enregistrant les arrivées, en effectuant un suivi de la protection et en renforçant l'accueil pour s'assurer que les besoins urgents sont satisfaits", a-t-il ajouté. Mais, a-t-il souligné, "ce n'est qu'un début. Une aide supplémentaire est nécessaire de toute urgence". Les combats actuels ont déjà déplacé plus de 330.000 personnes à l'intérieur du Soudan et plus de 100.000 personnes ont quitté le pays.