Le chef de l'ONU demande le respect de la trêve olympique en Ethiopie

AFRICA RADIO

1er février 2022 à 19h36 par AFP

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a réclamé mardi aux parties en conflit en Ethiopie d'observer la "trêve olympique" et d'arriver à "une cessation immédiate des hostilités" dans la région du Tigré alors que "le peuple éthiopien continue de souffrir énormément du conflit".

"Depuis des millénaires, la tradition de la trêve olympique appelle toutes les parties, partout, à cesser les hostilités tout au long des Jeux", a rappelé lors d'une brève déclaration à des médias le chef de l'ONU, qui s'apprête à se rendre en Chine pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver. Un arrêt des affrontements permettrait "un accès humanitaire efficace et des secours à toutes les populations touchées dans toute l'Éthiopie", a-t-il fait valoir. "Ces actions contribueraient à ouvrir la voie à un dialogue national inclusif indispensable impliquant tous les Éthiopiens", a aussi relevé Antonio Guterres. Depuis novembre 2020, les forces pro-gouvernementales éthiopiennes affrontent des rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Selon l'ONU, près de 40% de la population dans la région du Tigré, qui compte six millions d'habitants, souffre d'une "pénurie extrême de nourriture" largement provoquée et entretenue par le conflit.