Angola: la dépouille du chef rebelle Jonas Savimbi rendue à sa famille

31 mai 2019 à 12h48 par AFP

AFRICA RADIO

Les autorités angolaises ont remis vendredi à sa famille la dépouille du chef rebelle Jonas Savimbi, tué au combat en 2002, en prévision de ses obsèques publiques samedi, a-t-on appris auprès de l'ancienne rébellion de l'Unita.

"La dépouille a été rendue à l'Unita et la famille" Savimbi, a déclaré à l'AFP Alcides Sakala Simoes, porte-parole de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita)."Il y avait beaucoup d'émotion."

"Cela faisait dix-sept ans qu'on demandait au gouvernement angolais de nous remettre la dépouille", a expliqué Alcides Sakala Simoes."C'est un pas important pour la reconstruction nationale", a-t-il estimé.

La cérémonie s'est tenue dans le centre culturel d'Andulo (centre), à une trentaine de kilomètres du village de Lopitanga où sont prévues les obsèques samedi.

"On est émus et soulagés.On va pouvoir faire le deuil", a réagi Cheya Savimbi, fils aîné de Jonas, présent à Andulo.

L'urne doit être transportée vendredi après-midi à Lopitanga, où elle sera veillée toute la nuit sous une tente avant les obsèques dans le cimetière où repose le père de Jonas Savimbi.

Seigneur de guerre aussi charismatique que controversé, Jonas Savimbi avait été tué lors d'un accrochage avec les forces gouvernementales angolaises le 22 février 2002.Sa mort avait mis fin à la guerre civile qui durait depuis l'indépendance de l'Angola en 1975. 

Il avait été enterré à la hâte par des soldats angolais à Luena (centre), non loin de là où il avait été tué.Depuis, sa famille et l'Unita cherchaient à organiser des obsèques en bonne et due forme à Lopitanga, conformément à ses souhaits.

Initialement, la remise de l'urne funéraire était prévue mardi, mais elle a été repoussée à la suite d'un imbroglio entre les autorités angolaises d'un côté et l'Unita et la famille Savimbi de l'autre. 

Les deux parties se sont mutuellement accusées d'avoir modifié le lieu où devait se tenir la cérémonie. 

Finalement, à la suite d'une rencontre au sommet jeudi dans la capitale Luanda entre le président Joao Lourenço et le chef de l'Unita Isaias Samakuva, il a été convenu que la remise de l'urne aurait lieu vendredi à Andulo.

Fin janvier, la dépouille de Jonas Savimbi avait été exhumée.Des tests ADN ont confirmé que le corps était bien celui du chef historique de l'Unita, mettant fin aux doutes sur l'identité de la dépouille.