Dépêches AFP

Burkina: "une vingtaine de terroristes" tués dans le Nord (armée)

13 mai 2020 à 18h32 Par AFP
"Une vingtaine de terroristes" ont été tués lors d'une attaque qui a coûté la vie à huit soldats burkinabé, lundi à Kankanfogouol, dans le Nord du Burkina Faso, a affirmé mercredi l'armée dans un communiqué. "Dans la matinée du lundi 11 mai 2020, vers 09H00 (locales et GMT), une unité du détachement militaire de Sébba, province du Yahgha, en mission de reconnaissance, a été la cible d'une embuscade par des individus armés", selon le communiqué de l'état-major général des armées burkinabè.L'attaque s'est produite "sur un site d'orpaillage à l'entrée du village de Kankanfogouol, à cinq kilomètres de la frontière nigérienne", précise l'armée."L'unité dans sa réaction a pu neutraliser une vingtaine de terroristes. Huit de nos soldats ont malheureusement perdu la vie au cours des combats", poursuit l'armée.Ce bilan n'a pas pu être vérifié de source indépendante.Mardi, un précédent bilan de sources de sécurité avait fait état de "huit soldats tués" après un ratissage de la zone, sans mentionner de pertes parmi les assaillants. Le Burkina Faso est en proie à de fréquentes attaques jihadistes qui ont fait plus de 850 morts depuis 2015 et contraint près de 840.000 personnes à fuir leurs foyers.Sous-équipées et mal entraînées, les forces de l'ordre burkinabè n'arrivent pas à enrayer la spirale de violences jihadistes, malgré l'aide de forces étrangères, notamment de la France, présente au Sahel avec 5.100 hommes, dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane.Les violences jihadistes au centre du Sahel - souvent entremêlées à des conflits intercommunautaires - ont fait 4.000 morts au Mali, au Niger et au Burkina Faso en 2019, selon l'ONU.