En Afrique du Sud, confinés dans un refuge pour animaux

Par AFP

AFRICA RADIO

Le visage protégé d'un masque chirurgical, ils passent leur temps à caresser chats et chiens et nourrir des chevaux et des ânes. En Afrique du Sud, des amoureux des bêtes ont choisi de rester dans un refuge pour animaux, plutôt qu'en famille, le temps du confinement anti-coronavirus.

"D'habitude, on a des volontaires qui viennent nous aider pour promener les chiens. Avec le confinement, beaucoup de choses ont changé ici", témoigne Josef Mashaba, un jeune employé du Wetnose Animal Rescue Centre."On a dû retrousser nos manches" pour assurer le bon fonctionnement du refuge, explique-t-il à l'AFP.Situé à une cinquantaine de kilomètres à l'est de la capitale Pretoria, cet établissement accueille un demi-millier d'animaux domestiques et de ferme, dont des cochons.Quand le président sud-africain Cyril Ramaphosa a décrété fin mars un confinement total de trois semaines, qui a depuis été prolongé jusqu'à fin avril, Josef Mashaba n'a pas hésité une seule seconde. Il n'était pas question de laisser les animaux livrés à eux-mêmes. Alors il a décidé de rester au refuge "par amour des bêtes"."A cause du Covid-19, nous n'avons plus de volontaires qui viennent" donner un coup de main, ajoute Veronica van Greunen, à la tête du vaste établissement où des chevaux galopent dans les prés."Du coup, les animaux ne reçoivent pas l'attention qu'on aimerait leur accorder. Et évidemment il n'y a plus d'adoptions" en ce moment, regrette-t-elle.