Kenya: une explosion dans le centre de Nairobi fait au moins un blessé

Par AFP

AFRICA RADIO

Une explosion dans le centre de Nairobi a fait au moins un blessé samedi soir, a-t-on appris de source policière, un peu moins de deux semaines après un attentat jihadiste ayant fait 21 morts dans la capitale kényane.

La personne blessée est un des nombreux pousseurs de charrette à bras à deux roues qui arpentent les rues du centre-ville, a indiqué à l'AFP une source policière présente sur les lieux."D'après ce qu'il nous dit, quelqu'un lui a donné un bagage à transporter et c'est ce qui a explosé", a précisé cette source, selon laquelle le propriétaire du bagage se serait enfui au moment de l'explosion. "Nous soupçonnons qu'il s'agit d'un engin explosif improvisé et c'est ce que nous essayons de confirmer".De nombreuses personnes se trouvaient dans cette rue animée lors de l'explosion, qui a eu lieu à proximité d'un restaurant, d'un cinéma et d'une gare routière.Selon un journaliste de l'AFP présent sur place, la zone a été bouclée par les policiers, qui menaient samedi soir des recherches à proximité de la charrette à bras en métal, à peine abîmée, sur laquelle se serait trouvé l'engin explosif.Cette explosion intervient un peu moins de deux semaines après une attaque menée par un commando jihadiste contre un complexe hôtelier de Nairobi, qui a fait 21 morts et a été revendiqué par les islamistes somaliens shebab.L'attaque du complexe DusitD2, dans un quartier verdoyant de Nairobi, avait débuté le 15 janvier lorsqu'un kamikaze s'était fait exploser devant la terrasse d'un des restaurants du complexe. Quatre autres membres du commando avaient plus tard été tués par les forces de sécurité, lors d'un siège qui s'est achevé un peu moins de vingt heures après le début de l'attaque.Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont indiqué avoir agi en représailles au transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, selon le centre américain de surveillance des sites internet jihadistes SITE.En 2013, l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi par un commando shebab, avait fait 67 morts.