Niger: deux véhicules de MSF braqués dans le Sud-Est

3 mai 2019 à 13h46 par AFP

AFRICA RADIO

Deux véhicules de Médecins sans frontières (MSF) ont été volés jeudi par des hommes armés dans la région de Tillabéri, dans l'ouest du Niger, une zone instable frontalière du Mali et théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes, a annoncé vendredi l'ONG qui a suspendu une partie de ses activités dans le secteur.

"Dans la matinée du 2 mai 2019 (...) des hommes armés non identifiés sont arrivés et ont enlevé deux voitures de l'organisation" alors qu'une "équipe mixte de MSF et du ministère (nigérien)" était "en pleine activité médicale dans la structure de santé de Weita Bangou dans la région de Tillabéri", indique un communiqué transmis à l'AFP. "Il n'y a pas eu d'agression" et "tout le personnel va bien", assure MSF qui annonce avoir "temporairement suspendu une partie de ses opérations" dans cette zone où ses activités touchent des milliers de réfugiés Maliens et des déplacés internes. "Nous déplorons l'impact négatif que ce genre d'actes a sur l'assistance médico-humanitaire pour les communautés locales, les réfugiés ou les déplacés internes", déplore MSF.Depuis 2018, MSF soutient des centres de santé et des camps de déplacés et de réfugiés notamment à Banibangou et Ayérou, deux localités de Tillabéri. Le 26 avril, un bureau de MSF avait été attaqué par des hommes armés à Maïné Soroa, une commune de Diffa dans le sud-est nigérien cible de raids du groupe jihadiste nigérian Boko Haram. Un civil a été blessé dans cette attaque, selon MSF.