Dépêches AFP

Nigeria: 10 personnes tuées dans des tirs de mortier contre Maiduguri

23 février 2021 à 19h19 Par AFP
Des combattants jihadistes ont tiré au mortier mardi contre la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, tuant 10 personnes et en blessant 21, a-t-on appris de source sécuritaire et auprès d'habitants. Plusieurs obus se sont abattus sur la ville, dont deux ont atteint les quartiers densément peuplés d'Adamkolo et de Gwange."Nous avons six morts à Adamkolo et quatre autres à Gwange, en raison de ces obus de mortier", a déclaré à l'AFP le chef d'une milice pro-gouvernementale, Babakura Kolo."Les obus ont été tiré par des terroristes de Boko Haram, depuis Kaleri, en périphérie de la ville", a-t-il ajouté.Au moins 16 personnes ont été blessées à Gwange et 5 à Adamkolo, selon un autre chef de milice, Umar Ari, qui a confirmé le bilan des morts.Un témoin, Sama'ila Ibrahim, a expliqué que les jihadistes avaient escaladé es fossés protégeant Maiduguri, pour pénétrer dans Kaleri, où ils avaient ouvert le feu de manière sporadique, faisant fuir les habitants.D'après lui, les combattants sont ensuite partis en direction de Boboshe, un village connu pour être un fief jihadiste. Capitale de l'Etat du Borno, épicentre de l'insurrection jihadiste, Maiduguri, qui abrite plusieurs millions d'habitants, est la cible d'attaques récurrentes de Boko Haram. Le Nord-Est du Nigeria est en proie à un conflit meurtrier depuis 2009 et le lancement d'attaques meurtrières par les islamistes de Boko Haram.En 2016, le groupe s'est scindé, avec d'un côté, la faction historique, et de l'autre, l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), reconnu par l'Etat islamique.Les violences liées à l'insurrection ont fait au moins 36.000 morts depuis 2009, et deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leurs foyers au Nigeria. Et les attaques se sont étendues aux pays voisins: Niger, Tchad et Cameroun.