OM : Ayew qui rit, Ayew qui pleure

Par La rédaction

Un doublé pour André, un rouge pour Jordan. Abedi Pelé, le père des frères Ayew, ne doit pas savoir de quel côté faire pencher la balance au soir de la victoire de l'OM sur le Borussia Dortmund (3-0), lors de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.

Il n'est pas toujours facile d'être le "frère de" dans le football.. Face au Borussia Dortmund (3-0), en Ligue des Champions, c'est depuis le banc que Jordan Ayew a vu son frère André retrouver des couleurs. Une fois entré en jeu, le cadet s'est également mis en évidence... en récoltant un carton rouge. Car le meilleur joueur marseillais de la saison passée n'a pas raté son entrée en C1 au Vélodrome. Au contraire de son frère, donc. En quête de sa meilleure forme depuis le début de la saison, André Ayew a frappé fort. Il a non seulement inscrit deux buts importants pour la suite de la compétition (20e, 69e sp) mais aussi dévasté ses vis-à-vis dans les (...)

> Lire la suite