Swaziland: le juge rebelle Masuku limogé par le roi

Par La rédaction

MBABANE (AFP) - (AFP)

Le juge Thomas Masuku, l'une des rares voix critique dans le système judiciaire du Swaziland, a été limogé par le roi Mswati III à la tête d'un pays en crise, a-t-on appris de sources proches du palais royal.

Cette décision était attendue après la suspension du juge en juin dans la foulée d'un arrêt de 2010, concluant à la mauvaise conduite du juge Masuku.Il lui est notamment reproché d'avoir insulté le roi, en employant l'expression "langue fourchue" à son sujet.

Selon Lorraine Hlophe, secrétaire du Conseil des services judiciaires, qui n'a pas souhaité commenté l'affaire, le juge Masuku se trouve actuellement aux Pays-Bas en visite avec une délégation d'avocats de haut rang qu'il conduit.

Les avocats du Swaziland sont en grève depuis plusieurs semaines, et environ 200 ont manifesté le 21 septembre dans les rues de la capitale Mbabane pour protester et demander le limogeage du président de la Haute Cour de justice Michael Ramodibedi.

La grève des avocats est un des symptômes de la crise économique grandissante du Swaziland, qui a notamment amené à la fermeture de la seule université du pays et de la plupart des écoles publiques, alors que les coffres du gouvernement sont vides.

Le Swaziland est en proie à des manifestations de plus en plus fréquentes en raison de la crise économique et politique provoquée par la perte en 2010 des recettes d'une union douanière régionale, et par le refus du roi Mswati III d'engager des réformes démocratiques.