Un ex-dirigeant de Steinhoff poursuit le groupe pour 4 mds d'euros

Par AFP

AFRICA RADIO

Christo Wiese, l'ex-dirigeant de Steinhoff, maison-mère de Conforama, a annoncé jeudi avoir saisi la justice pour récupérer 59 milliards de rands (près de 4 mds d'euros) qu'il avait investis dans le géant sud-africain de la distribution, secoué par un énorme scandale financier.

Le milliardaire sud-africain était jusqu'au début de cette année le principal actionnaire de Steinhoff, lorsque sa direction a été contrainte de reconnaître l'existence d'un trou de 6 milliards d'euros dans ses comptes.Ces irrégularités comptables ont fait instantanément dégringoler de 95% le cours du titre du groupe, dont la dette est aujourd'hui estimée à 10,4 milliards d'euros.Ce scandale a provoqué la démission du PDG, Markus Jooste, puis de Christo Wiese, qui assurait son intérim.Ce dernier, qui a toujours assuré être totalement étranger aux irrégularités comptables constatées, réclame désormais devant la justice le remboursement d'une série d'investissements faits par son groupe Titan dans l'entreprise en 2015 et 2016."Il est dans l'intérêt de tous les actionnaires de Steinhoff que sa restructuration s'opère sur des bases justes et équitables", a-t-il justifié jeudi dans un communiqué.Selon l'agence de presse Bloomberg, cette affaire a fait fondre la fortune personnelle de M. Wiese de 4,2 à 1,75 mds d'euros.Steinhoff est présent dans une trentaine de pays de la planète, avec en Europe des enseignes comme Conforama en France, sponsor de la ligue 1 de football tricolore, et Poundland, la chaîne britannique de magasins à prix unique.L'affaire Steinhoff a causé un tollé en Afrique du Sud, où le groupe est l'une des principales capitalisations boursières de la place de Johannesburg. La chute de son titre a mis en difficulté le principal fonds de pension des fonctionnaires du pays, qui détient près de 9% de son capital.Le ministère sud-africain des Finances, la Bourse de Johannesburg et le Parlement ont ouvert une enquête sur les comptes du groupe.