Violences coloniales: des Kényans autorisés à poursuivre la Grande-Bretagne

Par La rédaction

LONDRES (AFP) - (AFP)

La Haute Cour de Londres a accordé vendredi à trois retraités kényans le droit de poursuivre la Grande-Bretagne, plus de 50 ans après la révolte des Mau Mau au cours de laquelle ils disent avoir été torturés par les autorités britanniques.

Le juge Richard McCombe a donné tort au gouvenement britannique qui réclamait la presciption des faits, en estimant "qu'un procès équitable restait possible" en raison de la présence de "preuves pertinentes".