Patronat Ivoirien: Jean Marie Ackah souhaite un soutien plus important de l'Etat

  Patronat Ivoirien: Jean Marie Ackah souhaite un soutien plus important de l'Etat

19 octobre 2022 à 9h35 par Juliette Abwa V/ Africa Radio Abidjan

Le président de la confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) était face à la presse nationale et internationale ce 18 Octobre 2022 au sein du siège de la Maison de l’Entreprise sis au Plateau à Abidjan.

Pour sa rentrée solennelle 2022, Jean Marie Ackah, Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et les membres du Conseil d’Administration étaient face à la presse nationale et internationale. Trois points à l’ordre du jour : le choc de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises ivoiriennes, les préoccupations du secteur privé en 2022 marqué par la poursuite de la crise du covid-19 et les conséquences de la guerre Russo-ukrainienne et enfin les propositions du secteur privé pour transformer ces différents défis en une continuité de croissance en même d’accélérer la transformation économique du pays.

En 2020, au plus fort de la crise sanitaire liée au covid-19, la CGECI a proposé une trentaine (30) de mesures notamment d’ordre fiscal et douanier qui a conduit au plan de riposte du gouvernement ivoirien et qui a permis à ce dernier de soutenir les entreprises du secteur privé en leur permettant de passer le cap de cette crise. Ce plan de riposte a conduit à la résilience des entreprises ivoiriennes et produit une croissance de 2%. Toutefois, la guerre Russo-Ukrainienne qui secoue le monde depuis janvier 2022, est fortement préjudiciable aux entreprises ivoiriennes car elle a accéléré l’augmentation des coûts des matières premières (énergie, céréales, engrais) et a ainsi fait grimper le taux d’inflation. Et parce que le pays n’est pas autosuffisant dans les secteurs énergétique et alimentaire, le taux d’inflation en Côte d’Ivoire est passé de 2,4% en 2020 à 4,7% en 2022.

Face à cette situation de plus en plus difficile, Jean Marie Ackah déclare : « en situation de crise, l’Etat doit faire des efforts, les entreprises doivent faire des efforts et le consommateur doit faire des efforts. Toutes ces crises doivent nous permettre de commencer à moins dépendre de certains pays surtout sur ce que nous pouvons produire nous-mêmes ». De plus, ce dernier préconise l’émergence des champions nationaux locaux de grandes tailles afin d’être compétitifs tant sur le plan sous régional, continental, que mondial; un soutien plus important de l’Exécutif ivoirien et un environnement des affaires performant qui permettra ainsi l’épanouissement des entreprises (cadre politique, juridique, sécuritaire...). En effet, grâce à ses 250 mandants, la CGECI contribue à 80% à l’économie ivoirienne.

Au micro d’Africa Radio, Jean Marie Ackah, président général de la CGECI s’exprime sur leurs attentes vis-à-vis de l’Etat. Ecoutons

Patronat Ivoirien: Jean Marie Ackah souhaite un soutien plus important de l'Etat