Sénégal: des personnalités de Casamance approuvent les opérations de l'armée contre des rebelles

AFRICA RADIO

18 mars 2022 à 13h21 par AFP

Un collectif de personnalités influentes de Casamance, également médiateur dans la crise dans cette région du sud du Sénégal où l'armée mène des opérations contre des rebelles indépendantistes, s'est déclaré vendredi favorable à ces actions militaires pour "sécuriser les populations".

Le Collectif des cadres casamançais regroupe notamment de nombreuses personnalités actives dans divers secteurs de l'Etat, des entreprises et de la société civile. Il est impliqué dans les négociations de paix entre l'Etat sénégalais et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). "L'armée est en train d'accomplir sa mission, sécuriser et protéger les personnes et les biens. Il s'agit de cibler les zones qui présentent des risques. On ne peut pas le reprocher à l'armée", a déclaré le secrétaire général du Collectif des cadres casamançais, Moussa Cissé, sur la radio privée RFM. "Il faut continuer à faire en sorte que les populations se sentent en sécurité. Quand quelqu'un crée une situation d'insécurité, il faut le neutraliser", a ajouté M. Cissé. La presse locale a par ailleurs annoncé vendredi la mort d'un soldat et cinq blessés dans ces opérations entamées le 13 mars contre des rebelles de Casamance. "L'objectif principal est de démanteler les bases" du chef militaire rebelle Salif Sadio, situées le long de la frontière nord, avec la Gambie voisine, a dit l'armée. La direction des relations publiques des armées (Dirpa) a dit vendredi à l'AFP ne pouvoir confirmer ou infirmer cette information. Aucun bilan humain et matériel officiel n'a été publié depuis le début des opérations. Le MFDC, divisé en plusieurs factions politiques et militaires, lutte depuis 1982 pour l'indépendance de la Casamance, séparée du nord du Sénégal par la Gambie. Après avoir fait des milliers de victimes et ravagé l'économie, le conflit a persisté à basse intensité. Le Sénégal s'emploie à normaliser la situation et a entrepris de réinstaller les déplacés.