Soudan: grenades lacrymogènes sur des milliers d'anti-putsch à Khartoum

AFRICA RADIO

27 octobre 2022 à 14h36 par AFP

La police a tiré des grenades lacrymogènes sur des milliers de Soudanais manifestant jeudi à Khartoum contre le pouvoir militaire installé par un putsch il y a un an et en mémoire des victimes de la répression, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les grenades ont fusé à Khartoum-Nord, la banlieue nord-est de la capitale soudanaise, où des milliers de manifestants avaient monté dès le matin des barricades, le mode opératoire des anti-putsch depuis que le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, a interrompu la transition démocratique dans le pays le 25 octobre 2021. Sous des drapeaux soudanais, ils scandaient "Les militaires à la caserne", réclamant un pouvoir civil dans un pays quasiment toujours sous la coupe de généraux depuis son indépendance en 1966. A al-Deim, un quartier du sud de Khartoum, ils étaient également des milliers à défiler avec les portraits des 119 manifestants tués par les forces de sécurité en un an. En prévision de ces défilés, les forces de sécurité avaient coupé les ponts reliant Khartoum et ses banlieues, a constaté le journaliste de l'AFP. Mardi, pour le premier anniversaire du putsch, les pro-démocratie étaient parvenus à mobiliser des milliers de Soudanais dans toutes les villes du pays pour dire "non au pouvoir militaire". Le Soudan, l'un des pays les plus pauvres au monde, ne cesse de s'enfoncer dans la crise politique et économique depuis un an, alors que la chute en 2019 du dictateur Omar el-Béchir avait laissé entrevoir l'espoir d'un renouveau.