Tchad: la junte reporte un dialogue de réconciliation à une date "ultérieure"

AFRICA RADIO

1er mai 2022 à 20h06 par AFP

La junte militaire qui a pris le pouvoir il y a un an au Tchad reporte l'ouverture d'un dialogue de réconciliation nationale avec les oppositions politique et armée prévue le 10 mai "à une date ultérieure", a annoncé dimanche le gouvernement.

N'Djamena a "donné son accord" pour le report de ce forum, qui doit déboucher sur des élections "libres et démocratiques", à une requête formulée dans ce sens dimanche par le Qatar, médiateur d'un "pré-dialogue" entre la junte et les innombrables groupes rebelles, précise un communiqué du ministère tchadien des Affaires étrangères. Ces "négociations de paix" piétinent à Doha depuis plus d'un mois et demi mais sont "sur le bon chemin", selon les autorités qataries. Le 20 avril 2021, l'armée annonçait que le président Idriss Déby Itno, qui dirigeait d'une main de fer le Tchad depuis plus de 30 ans, avait été tué en se rendant au front contre des rebelles. Le jour même, son fils Mahamat Idriss Déby Itno, jeune général de 37 ans, était proclamé par l'armée "président de transition" à la tête d'une junte de 15 généraux. Ce Conseil militaire de transition (CMT) promettait aussitôt de rendre le pouvoir aux civils par des élections "libres et démocratiques" après une transition de 18 mois, devant être organisées au terme d'un Dialogue national inclusif avec les oppositions politique et armées. Après de nombreux atermoiements, la date de ce dialogue avait été fixée au 10 mai 2022. Le ministère des Affaires étrangères "tient à notifier à l'État du Qatar l'accord des plus hautes autorités de la Transition pour un report du Dialogue National Inclusif à une date ultérieure, qui sera retenue après consultations avec les institutions et les acteurs politiques pertinents", précise le communiqué.