Train rapide de Dakar: retour du trafic à la normale après un "sabotage" de câbles

AFRICA RADIO

9 mai 2022 à 22h06 par AFP

Une coupure de câbles due à un "sabotage" a entraîné lundi pendant plusieurs heures un ralentissement du train express de Dakar et un retard d'usagers, avant un retour à la normale dans la soirée, a appris l'AFP auprès des autorités.

"Des câbles de communication du TER ont été coupés (lundi) vers 02H00 (GMT et locale). Ca a ralenti la vitesse des trains dans la zone de coupure", a affirmé Abdou Ndéné Sall, directeur général de la Senter, la société de patrimoine du train express régional (TER) détenue à 100% par l'Etat sénégalais. Des câbles, destinés notamment à la communication internet, ont été sectionnés à hauteur de la forêt classée de Mbao, une banlieue de Dakar traversée par le TER, a précisé M. Sall. Ce sont "des actes de sabotage, de vandalisme et d'incivisme (avec) des vols de câbles de signalisation basse tension", a indiqué à la presse Mountaga Sy, directeur général de l'Apix, l'agence publique qui a assuré la maîtrise d'ouvrage du projet. Le TER, une infrastructure bimode (diesel-électrique) d'un coût d'un milliard d'euros, a été inauguré en décembre. "Fin de perturbation du trafic. Retour de la circulation des trains à la normale. L'incident signalé a été traité", a indiqué lundi soir la Seter, la société d'exploitation du TER, sur Twitter. Le TER relie depuis décembre, en une trentaine de minutes, les 36 km qui séparent le centre de Dakar de Diamniadio, un trajet connu des automobilistes pour ses embouteillages monstres, dans une région de près de quatre millions d'habitants. Des travaux ont débuté en mars pour prolonger de 19 km la ligne inaugurée en décembre, soit sur le tronçon entre Diamniadio et Diass, où se trouve l'aéroport international Blaise Diagne de Dakar. A terme, le trajet entre Dakar et l'aéroport, soit 57 km, se fera en 45 minutes avec le TER, selon l'Apix.