Un navire de blé ukrainien destiné à l'Ethiopie est arrivé à Djibouti

AFRICA RADIO

30 août 2022 à 19h21 par AFP

Un navire affrété par l'ONU transportant 23.000 tonnes de blé ukrainien destinés à des millions de personnes souffrant de la faim en Ethiopie est arrivé mardi matin au port de Djibouti, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le Brave Commander a quitté le port ukrainien de Pivdenny le 16 août, après un accord signé en juillet par Kiev et Moscou, sous l'égide de la Turquie et de l'ONU, permettant l'exportation des céréales ukrainiennes bloquées à cause de la guerre entre les deux pays. "La nourriture du Brave Commander nourrira 1,5 million de personnes pendant un mois en Éthiopie", a déclaré le directeur régional du PAM pour l'Afrique de l'Est, Michael Dunford: "Cela a donc un impact très important pour les personnes qui n'ont rien actuellement". Le nord de l'Ethiopie subit une profonde crise humanitaire, causée par un conflit qui dure depuis novembre 2020 entre gouvernement et rebelles de la région du Tigré, tandis que les sud et sud-est du pays font face à une sécheresse historique qui frappe la Corne de l'Afrique, la pire depuis au moins 40 ans. Selon le PAM, 22 millions de personnes sont menacées de famine à travers la région, notamment en Somalie, en Ethiopie et au Kenya. Quatre saisons de pluies défaillantes depuis fin 2020 ont tué des millions de têtes de bétail et détruit les récoltes, et l'Organisation météorologique mondiale de l'ONU a mis en garde la semaine dernière contre des précipitations encore insuffisantes lors de la prochaine saison de pluies, entre octobre et décembre. "Il n'y a toujours pas de fin en vue à cette crise de la sécheresse (...) Nous devons donc obtenir les ressources nécessaires pour sauver des vies et empêcher les gens de plonger dans des niveaux catastrophiques de faim et de famine", mettait en garde le directeur exécutif du PAM, David Beasley, le 19 août. L'Ukraine et la Russie comptent parmi les plus gros exportateurs mondiaux de céréales, dont les cours ont flambé après le début de la guerre. L'ouverture d'un corridor d'exportation en mer Noire a permis d'enrayer cette hausse. "Nous avons déjà constaté une réduction de 15% des prix du blé dans le monde depuis le lancement de l'initiative de la mer Noire. Ce que nous voulons voir, c'est plus de nourriture arriver", a souligné Michael Dunford. "Du point de vue du PAM, nous avons besoin de millions de tonnes dans cette région. Rien qu'en Éthiopie, les trois-quarts de tout ce que nous avions l'habitude de distribuer provenaient d'Ukraine et de Russie", a-t-il ajouté. D'après le Joint Coordination Centre qui supervise le couloir maritime de la mer Noire permettant les exportations de céréales depuis les ports d'Ukraine, plus de 721.000 tonnes sont déjà sorties du pays par la mer. Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, qui a salué l'arrivée du navire et le rôle joué par Djibouti, a prévenu que les États-Unis allaient "surveiller de près l'adhésion de la Russie" à l'accord permettant l'exportation des céréales ukrainiennes. "Nous appelons la Russie à cesser immédiatement sa guerre contre l'Ukraine, ce qui contribuerait grandement à remédier à la récente flambée de l'insécurité alimentaire mondiale", a déclaré M. Blinken dans un communiqué.