Une ministre israélienne au Maroc pour développer le volet économique

AFRICA RADIO

20 février 2022 à 16h51 par AFP

La ministre israélienne de l'Economie, Orna Barbivai, a commencé dimanche une visite de quatre jours au Maroc afin de développer les liens économiques et commerciaux avec le royaume, signe de la normalisation rapide entre les deux pays.

Cette visite marque une nouvelle étape d'un rapprochement tous azimuts entamé depuis la reprise des relations diplomatiques bilatérales en décembre 2020 sous le parrainage de Washington. Elle fait suite à la toute première visite fin novembre 2021 du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui s'est concrétisée par un important accord bilatéral de coopération sécuritaire et militaire, au grand dam des Palestiniens et de l'Algérie voisine. Depuis, des médias israéliens et marocains se sont fait l'écho de l'achat par le Maroc de technologies de l'industrie de défense israélienne. Mme Barbivai signera lundi "un accord historique de coopération" afin d'établir "les bases économiques des relations commerciales entre le Maroc et Israël", selon le ministère israélien de l'Economie et de l'Industrie. La ministre se rendra à Rabat, Casablanca, la capitale économique, et Marrakech, haut-lieu du tourisme, et visitera des entreprises textiles et agricoles israéliennes implantées au Maroc. Elle doit rencontrer plusieurs ministres, de l'Industrie et du Commerce, de l'Economie et des Finances et de l'Emploi, et des représentants des milieux d'affaires. Elle est accompagnée de son mari, né au Maroc et qui a émigré en Israël. Comme en témoigne un riche patrimoine, une importante communauté juive a longtemps prospéré dans le royaume chérifien. "Le Maroc a une importance considérable pour Israël sur le plan diplomatique, économique et culturel", a indiqué avant sa visite Mme Barbivai. Les échanges bilatéraux entre Israël et le Maroc ont atteint 115 millions d'euros en 2021. Parmi les secteurs de coopération: la santé et les équipements médicaux, l'industrie pharmaceutique, l'agriculture, les technologies de la mobilité, la cybersécurité et le transport aérien. La premier vol direct entre Casablanca et Tel-Aviv, opérée par Royal Air Maroc (RAM), est prévu le 13 mars. Le Maroc, qui vient de rouvrir ses frontières le 7 février après les avoir fermées face au Covid-19, attend une arrivée en nombre de touristes israéliens cette année. L'alliance israélo-marocaine s'inscrit dans le cadre des "accords d'Abraham" qui ont vu plusieurs pays arabes normaliser leurs relations avec Israël. Les deux pays avaient établi des relations diplomatiques au début des années 1990 avant que le Maroc n'y mette fin au moment de la Seconde intifada, le soulèvement palestinien du début des années 2000.