Washington appelle le président et le Premier ministre somaliens à résoudre leur "différend"

20 septembre 2021 à 23h51 par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis ont appelé lundi le président et le Premier ministre somalien, en conflit, à résoudre leur "différend" afin de ne pas retarder davantage le processus électoral, l'élection présidentielle étant prévue pour le 10 octobre.

"La coopération entre les dirigeants somaliens (...) est essentielle pour que le pays achève rapidement le processus électoral en cours", a affirmé dans un communiqué Ned Price, le porte-parole de la diplomatie américaine. "Le différend entre le président Farmajo et le Premier ministre Roble risque de compliquer ce processus et doit être résolu immédiatement et pacifiquement", a-t-il ajouté. La rivalité entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, et son Premier ministre Mohamed Hussein Roble va croissant ces derniers mois, faisant craindre pour la stabilité du pays. Dernier exemple de ce conflit ouvert, Farmajo a annoncé jeudi qu'il retirait au Premier ministre ses "pouvoirs exécutifs", une décision que ce dernier a rejetée, l'estimant inconstitutionnelle. Le pays doit élire son président le 10 octobre, mais le processus électoral a pris du retard. Ce retard de plusieurs mois "préoccupe" Washington, a déclaré Ned Price, assurant que tout délai supplémentaire "augmente le potentiel de violence et fait le jeu d'Al-Shabab et d'autres groupes extrémistes qui cherchent à déstabiliser le pays". Les islamistes radicaux shebab, qui mènent une insurrection dans le pays depuis 2007, contrôlent de vastes zones rurales et mènent régulièrement des attentats dans la capitale.