Forum Investir en Afrique 2024

Le Canada suspend ses activités diplomatiques au Soudan

Le Canada a annoncé dimanche qu'il suspendait temporairement ses opérations diplomatiques au Soudan, indiquant que son personnel travaillerait d'un "endroit sécuritaire à l'extérieur du pays", alors que les combats meurtriers entre armée et paramilitaires font rage depuis plus d'une semaine.

AFRICA RADIO

23 avril 2023 à 15h51 par AFP

"La situation au Soudan s'est rapidement détériorée, rendant impossible d'assurer la sécurité de notre personnel à Khartoum", a indiqué Ottawa dans un communiqué. "Nos diplomates sont en sécurité et travaillent de l'extérieur du pays", a précisé la ministre des Affaires étrangères Mélanie Jolie sur Twitter sans toutefois donner plus de détails. Le personnel recruté sur place demeure, quant à lui, dans la capitale soudanaise, ont ajouté les autorités, soulignant qu'elles examinaient "toutes les options possibles pour les soutenir compte tenu de l'évolution rapide de la situation". Le ministère des Affaires étrangères canadien a également précisé que des services consulaires limités continuaient d'être offerts à ses citoyens sur place. Cette annonce d'Ottawa intervient alors que le Royaume-Uni, la France et d'autres pays ont annoncé dimanche l'évacuation de leurs ressortissants ou de leur personnel diplomatique. Le président américain Joe Biden a également annoncé que l'armée avait "mené une opération pour extraire le personnel du gouvernement américain de Khartoum". Le Soudan est entré dans sa deuxième semaine de violents combats. Les violences opposent l'armée du général Abdel Fattah al-Burhane, dirigeant de facto du Soudan depuis le putsch de 2021, et son ex-adjoint devenu rival, le général Mohamed Hamdane Daglo, qui commande les Forces de soutien rapide. Le bilan encore très provisoire s'élève à plus de 420 morts et 3.700 blessés, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).